Des Périers, traducteur d’Horace

Toujours dans le Recueil de 1544, figure une traduction par Des Périers de la première satire d’Horace, intitulée « Des mal contens » et offerte « A Pierre de Bourg Lyonnois ». Cette traduction est en vers blanc octosyllabiques.

Lionello Sozzi propose d’y voir un simple exercice scolaire, que l’on pourrait rapporter à la période où Des Périers exerçait les fonctions de maître d’école à Autun, à la fin des années 1520 et au début des années 1530.

Sur Horace à la Renaissance, on consultera avec profit le travail mené à Paris 3 dans le cadre du projet ANR Renaissances d’Horace.

Bibliographie:

Lionello Sozzi, Les Contes de Bonaventure Des Périers: contribution à l’étude de la nouvelle, Turin, G. Giappichelli Editore, 1965, p. 15.