Des Périers, traducteur d’Horace

Toujours dans le Recueil de 1544, figure une traduction par Des Périers de la première satire d’Horace, intitulée “Des mal contens” et offerte “A Pierre de Bourg Lyonnois”. Cette traduction est en vers blanc octosyllabiques.

Lionello Sozzi propose d’y voir un simple exercice scolaire, que l’on pourrait rapporter à la période où Des Périers exerçait les fonctions de maître d’école à Autun, à la fin des années 1520 et au début des années 1530.

Sur Horace à la Renaissance, on consultera avec profit le travail mené à Paris 3 dans le cadre du projet ANR Renaissances d’Horace.

Bibliographie:

Lionello Sozzi, Les Contes de Bonaventure Des Périers: contribution à l’étude de la nouvelle, Turin, G. Giappichelli Editore, 1965, p. 15.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.